Déseherber jardin outilsPlusieurs méthodes permettent de désherber le jardin naturellement, sans contaminer l’environnement. Nous vous proposons de découvrir les bons outils pour enlever les mauvaises herbes et la transformation d’ingrédients simples comme l’eau bouillante, le vinaigre, les orties ou la sciure de bois, en désherbant naturel. Pour toutes questions qui vous resteraient après ces conseils de jardinage, notre entreprise de paysagiste dans le 77 est à votre disposition.

Enlever les mauvaises herbes à la main

C’est l’approche qui demande le plus d’effort physique pour l’entretien de vos espaces verts mais elle a ses avantages. Son principal avantage est de vous permettre de choisir précisément les végétaux dont vous voulez vous débarrasser. La consoude, l’angélique et les orties peuvent s’avérer très utiles à votre jardin, c’est une bonne idée de les conserver. Le liseron devient un ornement si on lui donne un support sur lequel grimper. Préserver la biodiversité des plantes sauvages est essentiel pour l’environnement.

Certaines plantes sont cependant envahissantes, le sarclage peut être utilisé pour les éclaircir. Recouvrir ensuite la terre retournée de pierres, de bois limitera leur développement en plus d’être décoratif. Pour dompter le chiendent, il est même possible de construire une barrière anti-rhizomes. Conserver et couper régulièrement une herbacée à la cisaille – avant qu’elle ne monte en graines – vous assure une abondance de matières azotées à ajouter au compost ou faire sécher pour pailler. Faire tailler une ronce plutôt que de l’arracher alimente aussi le compost, et les goûters en confiture de mûres.

Fabriquer un désherbant naturel

Une méthode extrêmement simple consiste à verser l’eau de cuisson des pâtes, du riz ou des pommes de terre sur une plante dont vous voulez vous débarrasser. Pour de plus grandes surfaces, le purin d’ortie est un désherbant efficace quand il est peu dilué. Mélangé avec plus d’eau, c’est un excellent engrais naturel. Attention toutefois en le manipulant, il irrite la peau. Si vous le préparez vous-même, les résidus qui restent après avoir filtré le macérat peuvent être ajoutés au compost ou au pied de plantes qui aiment l’azote.

Vous pouvez aussi faire macérer des sciures de bois dans de l’eau. Dans ce cas, les résidus du filtrage séchés peuvent servir à préparer un paillage. Un litre de vinaigre blanc mélangé à un demi-litre d’eau, pulvérisé par beau temps, vous permettra également de désherber jusqu’à dix mètres carrés de végétation.

Prévoir pour éviter de désherber

Certaines plantes sécrètent des substances toxiques pour d’autres plantes. Les œillets d’Inde et autres cousins de la famille des tagètes tuent le liseron et le chiendent. Pour éviter d’avoir à arracher les plantules entre vos cultures, paillez la terre : cela protègera aussi les racines de vos plantes contre les intempéries. Enfin, une bâche ou un morceau de carton vous permet d’éliminer des végétaux sans effort. Attendez qu’ils meurent par manque de lumière, puis arrachez les racines qui restent.

Pour conclure, même s’il est parfois utile de désherber le jardin, pensez à préserver quelques massifs de fleurs et d’herbes folles pour compenser la faible biodiversité d’une pelouse.

N’hésitez pas à faire appel à nos paysagistes du 77 : notre métier est de concilier vos envies et le soin de la nature.