terrasse en béton architecte extérieur

Saint-Germain Paysage

Pour réaliser sa terrasse en béton, il n’est pas forcément nécessaire de faire appel à un artisan ou à une entreprise de maçonnerie. Un bon bricoleur peut s’acquitter de ce travail sans trop de difficulté, car le béton est un matériau facile à mettre en œuvre. Notre savoir-faire d’architecte paysagiste dans le 77 nous permet de vous livrer tous les conseils pour la réalisation de cette installation. Car elle demande tout de même de respecter quelques précautions. Voici donc les différentes étapes pour faire une terrasse en béton, en passant par la préparation de son emplacement, ses fondations, son coffrage et le coulage du béton…

Préparer l’emplacement de la terrasse

Il faut tout d’abord déterminer l’endroit exact où la terrasse sera construite (le long de quelle façade), ainsi que sa forme, sa largeur et ses dimensions précises. De là, la quantité de béton pourra alors être calculée ainsi que l’utilité ou non d’une bétonnière. Il faut prévoir éventuellement un terrassement si le terrain n’est pas égal.
Ensuite il faut se renseigner auprès de sa mairie pour connaître les autorisations nécessaires et les éventuelles contraintes de construction, sans oublier les possibles problèmes de voisinage et les passages d’addictions communes (DICT).
Et avant de creuser, il faut bien sûr s’assurer de ne pas toucher des fils électriques, des canalisations, une fosse septique ou autres.
L’étape suivante va consister à planter des piquets pour matérialiser la future terrasse et à tendre des ficelles entre chaque (celles-ci indiquant le haut de la future terrasse) en tenant compte de la pente prévue. Si toutefois le sol est inégal, soit il va falloir combler les parties basses soit araser les parties hautes.
Puis il faut ôter les herbes et les racines, ainsi que la couche de terre en surface à l’aide d’une pelle, d’une truelle, d’un piochon ou de tout autre outil de jardinage au choix.

Préparer les fondations de la terrasse

Une fois l’emplacement préparé, si la terrasse désirée est de niveau avec le terrain, il faut alors creuser sur près de 20 centimètres. Mais si elle doit être surélevée par rapport au terrain, il faut calculer afin de creuser pour avoir la bonne hauteur finale.
Afin d’avoir une bonne base compactée, il est important de mettre une couche de roches concassées ou de gravier d’environ 10 centimètres d’épaisseur.
Ensuite, il va falloir planter d’autres piquets profondément dans le sol en arrière de ceux déjà plantés, tous les 2 mètres environ et tout autour de la terrasse, pour servir de points d’appui afin de renforcer le coffrage.

Installer le coffrage de la terrasse

Le coffrage, structure dans laquelle le béton sera coulé, nécessite des planches de bois brut (pin) de 2.7 cm d’épaisseur sur 20 cm de largeur.
Ces planches doivent être découpées aux contours et aux dimensions de la terrasse et seront installées contre les parois du soubassement. Retirées à la fin, il faut donc veiller à compter leur épaisseur au moment de déterminer les dimensions achevées, sinon la terrasse serait plus petite que prévue.
Pour l’étape suivante, il faut aligner les planches de coffrage sur les ficelles et elles doivent monter jusqu’à leur hauteur. Servant de repère, elles doivent donc être installées (découpage et ajustage) avec beaucoup de soins et de minutie.
Puis l’opération suivante consiste à clouer les planches sur les piquets (à l’aide de vis ou de longues pointes épaisses) ; ces derniers devant être bien solidement ancrés dans le sol pour ne pas se déformer ou se rompre. Il faut alors bien vérifier avec un niveau à bulles que les planches sont bien alignées sur la ficelle (pente) et horizontales.
Ensuite il faut scier les piquets qui dépassent à ras des planches et si cela est possible, de les couper un peu en-dessous du niveau final de coffrage.
Au cas où la terrasse touche le mur de l’habitation ou un autre ouvrage, il faut placer un joint d’isolation (bande résiliente, film polyane ou polystyrène) entre les deux ; ceci pour éviter la solidarité des deux ouvrages et des fissures.
Et pour terminer le coffrage, il faut enduire les morceaux de planches qui seront en contact avec le béton d’huile de table ou autre produit spécifique vendu dans le commerce. Cela permettra de décoffrer très facilement et sans abîmer la dalle.

Couler le béton et terminer la terrasse

Après le coffrage vient alors le coulage du béton. Pour cela, il faut d’abord le préparer à la main. Il sera brassé avec une pelle ou à la bétonnière, en respectant les dosages indiqués sur les sacs de ciment.
Il faut ensuite poser des renforts (fers à béton ou treillis métallique) sur le sol avant la coulée pour être sûr que la dalle sera solide et ne fissurera pas. Surélevé le treillis soudé de 8 à 10 cm en positionnant des cailloux ou des cales.
Puis vient le moment de couler la dalle en une seule fois.
Et une fois versé, il faut répartir le béton de façon homogène, surtout dans les coins, en s’aidant d’une truelle ou d’un râteau métallique si la dalle est grande.
Ensuite, pour bien égaliser le béton, il va falloir utiliser une règle en aluminium qui sera posée sur les planches de coffrage. Des mouvements de scie seront alors pratiqués d’un bout à l’autre de la dalle.
Puis il va falloir niveler la dalle plus finement en se servant d’une taloche (à manche ou à poignée) et en faisant des allers-retours très légers, en profitant de combler les petits trous. Il est normal à ce moment de voir l’eau remonter en surface. Il faut la laisser s’évaporer avant de talocher à nouveau ou il est possible de mettre du ciment pur.
Pour les finitions, il faut employer un platoir d’angle à 90° pour fignoler les arêtes extérieures de la dalle. Il sera inséré entre le coffrage et la dalle et déplacé parallèlement au coffrage.
Dès qu’il est possible de marcher sur le béton, il faut faire des stries tous les 2 mètres pour qu’il puisse sécher sans se casser, puis passer le platoir (en alliage magnésium ou en acier).
Attention il faut laisser prendre le béton pendant au minimum 2 jours et le laisser sécher tout doucement. Il faut donc veiller à ce qu’il reste humide en le couvrant d’un plastique ou en l’arrosant 1 à 2 fois par jour.
Et après que le béton soit bien pris, il suffira d’enlever les planches de coffrage en ne procédant pas trop brusquement. Puis la chape pourra être carrelée, dallée ou tout simplement peinte.
Si vous souhaitez en savoir plus contactez nous. Nous proposons également des conseils pour construire une terrasse en bois, ainsi qu’une expertise d’architecte paysagiste.